Documentation FIMA        

 Gamme FIMA

FIMA Styl'son est la dernière étape de la marque Styl'son. FIMA, Fabrication Industrielle de Motocyclettes et de moteurs d'Aviation, Agricoles, Amovibles, Auxiliaires, est déposée à Lyon le 15 janvier 1935. L'objet est : fabrication, achat et vente des cycles et moteurs, vélomoteurs, motocyclettes, moteurs marins et autres et leurs dérivés. Tout un programme ! Le siège social de la  société se situait à Lyon, 3, place du Bachut. FIMA sera radiée des registres le 11 mars 1940 : c'est la fin officielle de l'aventure Styl'son. Pour en savoir plus sur FIMA Styl'son voir la page Historique.

Liste des modèles

TypeCylindréeMoteurBoiteCadre
BMI100J.A.P 2 temps sous licence.3 vitessesspécifique
BMA Styl'ett100J.A.P 2 temps sous licence.mono vitesse, moyeu dèbrayable AYA.Burman 4 sélecteur en optionspécifique
RC250J.A.P latéral

Burman 3standard
RD250J.A.P carter secBurman RB  ou 4 sélecteur en optionstandard
RG500J.A.P latéral (carter sec?) ou Blackburne latéral

Burman 3interrompu
RI350J.A.P latéral (huile perdue)Burman 3?
RL350J.A.P carter sec ou BlackburneBurman 4 sélecteur en optioninterrompu
RH1 ou 2350J.A.P carter sec ou BlackburneBurman 4 sélecteur en optiondouble berceau
RK500J.A.P carter secBurman 4 sélecteur en optiondouble berceau
SL250J.A.P latéral

Burman 3interrompu
sous réserve d'exactitude des documents FIMA.

RH1 ou RH2 350 1936

Styl'son British 1935

FIMA va créer une l'appellation British Styl'son ou British pour des machines suréquipées. 

Publicité d'octobre 1935, la gamme s'étale jusqu'à 1000cc ! Le modèle présenté est une 350 RH à moteur J.A.P carter sec, pot d'échappement relevé, sélecteur au pied Vitex, et garde boues fins. Le cadre reste néanmoins du type boîte suspendue.

Catalogue FIMA non daté

Une gamme réduite mais ambitieuse, lancée en 1935, des motos avec de nombreuses options. Néanmoins les machines d'entrée de l'ancienne gamme (1929), comme la 250 RC, resterons produites sans véritables modifications : bien désuettes en cette fin des années 30. Les motos illustrant ces documents sont loin d'être les modèles de base et sont présentées " photographie machine avec suppléments".
Certaines options sont franchement étonnantes, du domaine du gadget, comme le cric central (?). A noter les options peintures :

- Beige 2 tons : ton foncé pour la tôlerie (réservoirs, garde-boues, carter de chaîne, sacoche à outil), avec filets beige clair.

- Bleu métallisé avec filets argent.

Catalogue FIMA 1936

Ce catalogue présente encore une gamme significative. Quel est donc ce cadre léger pour la Styl'son de type SL? Etait-ce une version économique de la RC 250. La Styl'son RC est référencée 2 fois, en 250cc et 500cc : probablement une erreur d'édition pour la 500 RG. Le modèle illustré (RH/RK) possède encore l'ancien cadre Styl'son à boîte suspendue, et l'on devine un moteur J.A.P. Tous les moteurs des Standards sont à graissage type carters sec, et il existe au moins 2 RD survivantes, utilisant cette technologie. Les moteurs Blackburne semblent être restés à graissage par huile perdue.

Catalogue British Styl'son 1935/1939

Ce document présente un véritable intérêt : les dénominations des Styl'son British et une liste des accessoires possibles. Pour les collectionneurs chanceux, les peintures crèmes ou bleu métallisé étaient possibles. Le nom British Styl'son était-il destiné à accroître la consonance britannique de la marque et ainsi permettre de meilleures ventes de ce haut de gamme de FIMA ? A noter les moteurs Blackburne ont disparu de cette gamme réduite. La moto qui illustre ce document est aussi présente dans des réclames en 1935.

Une liste d'options invraisemblables, toutes les machines sont montées avec les rares J.A.P  carter sec. La boîte "Styl'son" est probablement une Ultima lyonnaise. Le dessin des garde-boues est étonnant. On distingue sur les illustrations le mécanisme d'aide pour la mise en place sur la béquille centrale.

Catalogue FIMA février 1935.

Fort probablement le premier catalogue FIMA en février 1935. Celui ci reprends en partie la gamme Styl'son, avec les même dénominations. Les 2 temps 175 à moteur Péa P1 ont disparu. La 350 Ri2 est devenue RIE. Les 500 à moteurs Blackburne types RGE et RKE sont équipés de la magnéto ML. Enfin les 680, 750 et 1000 cm3 sont disponibles sur demande.

Un vélomoteur est illustré. Cadre double berceau, moteur Aubier-Dunne associé à un pédalier brevet José Pelletier. Le modèle VMDB2 dispose de 2 vitesses via un dérailleur, breveté lui aussi José Pelletier.

José Pelletier était un célèbre coureur cycliste professionnel de 1910 à 1928. Il a couru pour les marques Delage, Austral et Ravat-Wonder-Russell. Il fut ensuite représentant pour la société France Motor Cycle (FMC), siège social à Mandeure dans le Doubs, qui commercialisait la marque Griffon. FMC permettra à Peugeot de vendre sous d'autres marques (Météore, Aiglon ...)

Documents issus de photocopies.


Moto Revue Salon 1935

Quelques extraits du N° 658 du 19 octobre 1935. Moto-Revue effectue un classement par catégorie : vélomoteur, utilitaire, tourisme, sport et course. Les "British" sont classées dans la catégorie sport course.

100 Styl'son

En l'absence de catalogue, voici une réclame issue de moto Revue en mai 1937, présentant le vélomoteur Styl'son. Cette machine est la dernière production connue de FIMA, sous la marque Styl'son. Ce vélomoteur (le terme BMA, Bicyclette à Moteur Auxiliaire, à officiellement évolué en vélomoteur en 1932) présente des caractéristiques étonnantes, avec son moteur J.A.P transversal, fabriqué en France, à Villeurbanne. Le volant magnétique est à l'avant du moteur, la boite est une trois vitesses, avec un kick starter transversal! Et ce n'est pas fini, la transmission secondaire fait appel à un réducteur de type vis sans fin, et à une chaîne sous carter étanche... Longtemps considéré comme un prototype, cette moto a bel et bien connu la commercialisation : au moins trois exemplaires ont survécu, dont un est restauré. Le coût prohibitif de la technique retenue a probablement constitué un frein à la diffusion de ce vélomoteur "haut de gamme". Nous apprécierons dans le texte de cette publicité " la vis sans fin à roue globique" (à vos dictionnaires!) et "la chaîne lente".

Un extrait du Motocyclettiste, présentant le BMI (Bloc Moteur Intégral), de cette Styl'son parfaitement restaurée, lors d'une exposition.


Voir aussi en galerie photos. 

500 Tempest

La Styl'son Tempest est une moto unique, de production FIMA. Sa partie-cycle est celle de la 500 RK FIMA. Ces photos donnent une idée plus concrète que les illustrations du catalogue, de la qualité de réalisation de ces machines. La Tempest est équipée du 500 J.A.P TT, le dernier J.A.P pour course de vitesse. En 1935, une HRD se classera fort honorablement onzième sur l'île de Man. Ce sera la dernière apparition officielle de J.A.P dans cette compétition. Les moteurs TT sont rarissimes et cette Styl'son est vraiment étonnante, une superbike, de ces années 30. Moto revue présente cette moto en mars 1936. Raymond Bolland, le pilote Lyonnais aura l'occasion de tester cette machine dans le but de l'utiliser en catégorie side-car. Sans succès, l'attelage s'est avéré inconduisible. Marc Defour nous conte dans la revue le Motocyclettiste 52/53 "l'étonnant destin de ce qui aurait pu devenir un monstre sacré", en publiant les courriers adressé par FIMA à Mr Chevallier, concessionnaire moto à Grenoble. Le J.A.P TT quittera la Styl'son pour rejoindre une partie cycle de MGC. Il semble que cette MGC participera au moins à une course. Qu'est devenue la Styl'son Tempest?


références: 

  •  Moto Revue du 28 mars 1936
  •  Le Motocyclettiste 52/53
  •  J.A.P the end of an era de Jeff Clew.  

Voir aussi en galerie photo.