Les pompes à huile Pilgrim       

Les pompes à huile Pilgrim sont fréquentes sur nos Styl'son à moteur Britannique. Cette planche ne manque pas d'intérêt et permet à tout collectionneur de savoir à quoi s'attendre avant démontage. En effet, à la différence des Best & Lloyd de la même génération, ici, tout se démonte.

4 types de pompes Pilgrim : F, G; Special J.A.P et H (pompe duplex). Les F, G et J.A.P special partagent la même technologie. D'autre types existent, pour carter sec (J.AP) et aussi pour carburants (gaz oil).

Planche pour les pompes type G

Extrait du catalogue GAM (Groupes et accessoires moto) 1929. Illustration type G.

Vue en coupe d'une pompe Pilgrim. On distingue bien l'encombrement des 2 bouchons en zamac de chaque coté du piston

Sens de rotation et encombrement de la molette.

Sens de rotation pour les F et G. 

A l'inverse de ce shèma théorique, la flèche indiquant le sens de rotation se trouve sur la face cachée de la pompe. Pour un moteur J.A.P ou Blackburne, la pompe est entraînée par l'arbre à came, qui tourne en sens inverse du vilebrequin, dans le sens anti-horaire. Mais comme la flèche est sur la face cachée de la pompe, il faut choisir une pompe avec sa flèche indiquant un sens horaire.

A noter, la position de la molette de réglage du débit sur le corps de pompe est déterminante pour l'adaptation sur un moteur. La molette à coté du tube d'échappement présente un sérieux risque de brulure...

Special J.A.P




Les versions pour les moteurs J.A.P n'ont pas de sortie d'huile avec raccord, mais la sortie d'huile coincide directement avec le carter.

Les Pilgrim n'ont pas de vis de purge. Pour amorcer la pompe, desserrer le raccord, ouvrir l'huile. Quand l'huile s'écoule (à l'extérieur) sans bulle d'air, serrer le raccord.

Type H




Pompe double pour moteurs sportifs.




Exemple de pompe double, ici pour un bicylindre 2 temps Scott. 

Carter sec (J.A.P)


J.A.P a équipé ses moteurs carters sec avec des pompes maisons mais aussi avec un montage Pilgrim.




Pilgrim pratique

L'alliage qui compose le corps des pompes Pilgrim est plus résistant au temps que les Best & Lloyd. Ce n'est pas le cas des bouchons et du support zamac de la molette. Heureusement il existe des re-fabrications :

- Pompes complètes : 

type special J.A.P : http://www.retro-motos-pieces.fr/

raccords :  http://www.retro-motos-pieces.fr/

type F / G et tous type de pièces détachées : http://www.petesbikes.co.uk/main/pilgrim-pumps-service/

Réglages 

La documentation d'époque explique comment effectuer le réglage initial. Conditions non précisée : pompe amorcée. Les Pilgrim n'ont pas de vis de purge. Pour amorcer la pompe, desserrer le raccord d'arrivée d'huile, ouvrir l'huile. Quand l'huile s'écoule (à l'extérieur) sans bulle d'air, serrer le raccord.
- Faire tourner le moteur "gentiment". Non précisé : moteur neuf ou révisé, et dont les éléments ont été correctement graissés au remontage, afin d'éviter un démarrage "à sec".
- Mettre le débit d'huile au minimum en serrant la molette à fond dans le sens des aiguilles d'une montre, et ainsi couper temporairement le débit d'huile.
- Tourner progressivement  la molette dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, jusqu'à l'apparition d'huile au niveau du bec. En théorie 1.5 tours de molette
- Régler la molette en position 3 ou 4. Le débit devrait se situer entre 25 et 30 gouttes à la minute. Ce qui est le bon réglage pour un monocylindre.
- A l'ouverture et fermeture brusque des gaz, l'échappement doit produire une légère bouffée bleue.
- En usage intensif, augmenter le débit.
- nul besoin de fermer le réglage quand le moteur est à l'arrêt. L'huile ne devrait pas passer à travers la pompe. En pratique tous les constructeurs ont mis en place un robinet d'huile.

- Diminuer le débit : sens horaire.
- Augmenter le débit : sens antihoraire.
- La molette est graduée de 1 à 7.

Pour les anglophiles, voici un extrait du "book of the J.A.P", Pitman's motor cylist' library, 1952.

Gouttes à gouttes  

Quelques réglages :

Références

The book the J.A.P, Pitman's Motor-cyclists Library, 1952.

Modern Motorcycles, de Arthur Judges, 1932.

Le motocyclettiste N° 54, "le graissage des machines d'autrefois", par Marc Defour